obeissance


obeissance
Obeissance, Auscultatio, Morigeratio, Obedientia, Obsequela, Obtemperatio.
L'amour et obeissance qu'on doit à Dieu, pere et mere, et autres prochains parens, Pietas.
L'obeissance et honneur qui est deu aux magistrats, leur est rendu et fait, Constat magistratibus reuerentia.
N'estre sous l'obeissance et protection de personne, In nullius fide et clientela esse.
Je me mets en ton obeissance. Emancipo me tibi.
Se remettre en l'obeissance d'aucun, In fidem alicuius redire.
Apres avoir remis ses gens en son obeissance, et asseuré son authorité envers eux, Omni authoritate aulae communita.
Portez obeissance. Usez des formules de Obeir.
Porter obeissance à quelqu'un, Imperium alicuius perferre,
Se soubmettre à l'obeissance du Roy, In fidem Regis venire. B.
Se mettre hors de l'amitié et obeissance, Decedere fide. B. ex Liu.
Refuser obeissance et ne vouloir obeir, Respuere imperium, Aspernari imperium et abnuere, Detrectare, vel recusare imperium. B.
Venir en l'obeissance, In ditionem venire. B.
Avec obeissance, Obedienter, Obsequenter.
En grande obeissance, Obsequentissime.

Thresor de la langue françoyse. .

Regardez d'autres dictionnaires:

  • obéissance — [ ɔbeisɑ̃s ] n. f. • déb. XIVe; « juridiction » 1270; de obéir ♦ Le fait d obéir; action, état d une personne qui obéit. ⇒ soumission, subordination. REM. L obéissance a un caractère plus formel que la soumission. Obéissance des enfants à leurs… …   Encyclopédie Universelle

  • obeïssance — Obeïssance. s. f. v. Action de celuy qui obeït. Grande obeïssance. humble obeïssance. prompte, parfaite, entiere obeïssance. obeïssance aveugle. rendre obeïssance à quelqu un. le fils doit obeïssance à son pere, luy doit honneur & obeïssance. On… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Obeissance — Obéissance L obéissance ou soumission à l autorité est l une des formes de l influence sociale. En psychologie sociale, on parle d obéissance quand une personne adopte un comportement différent parce qu un autre individu, perçu comme une source d …   Wikipédia en Français

  • obéissance — (o bé i san s ) s. f. 1°   Action de celui qui obéit. •   Nous vous rendrons, seigneur, entière obéissance, CORN. Héracl. II, 6. •   Nous demeurons dans l obéissance à leurs décrets, PASC. Prov. XVIII. •   On me contait hier la comédie de ce… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • OBÉISSANCE — s. f. Action de celui qui obéit. Un acte d obéissance. Il a manqué d obéissance. Vous n apaiserez votre père que par une prompte obéissance.   Prêter obéissance à un prince, Se soumettre solennellement à sa domination. OBÉISSANCE, signifie aussi …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Obéissance —          ALAIN (Émile Auguste Chartier, dit)     Bio express : Philosophe et essayiste français (1868 1951)     «Résistance et obéissance, voilà les deux vertus du citoyen. Par l obéissance il assure l ordre ; par la résistance il assure la… …   Dictionnaire des citations politiques

  • Obéissance — L obéissance (ou soumission à l autorité) est l une des formes de l influence sociale. En psychologie sociale, il est question d obéissance lorsqu un individu adopte un comportement différent parce qu un autre individu, perçu comme une source d… …   Wikipédia en Français

  • OBÉISSANCE — n. f. Action de celui qui obéit. Un acte d’obéissance. Il a manqué d’obéissance. Vous n’apaiserez votre père que par une prompte obéissance. Prêter obéissance à un prince, Se soumettre solennellement à sa domination. OBÉISSANCE signifie aussi… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • obéissance — nf. obè issinsa (Albanais), obèyissinse (Villards Thônes). A1) disposition à obéir : kman nm. (Saxel) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Obéissance —    см. Повиновение …   Философский словарь Спонвиля